Classic Trader

Le marché international pour véhicules classiques.

Motos classiques à acheter et vendre

Etre inspiré

Abonnez-vouz à notre newsletter

Moto Marques

Modeles de Motos classiques

Motos par typologie

Hommage à la moto

Qu´est ce qui relie Peugeot, Train, Gnome & Rhone, Aiglon et Automoto? Ce ne sont seulement quatre de plus de 600 marques de motos qui ont écrit une belle part de l´histoire de la moto, depuis l'invention du moteur à combustion par Daimler-Maybach à la fin du 19e siècle en Allemagne, jusque aujourd’hui.

Les premières motos - aujourd’hui des classiques recherchés de l´histoire motorisées

Démarrant au début comme vélo à moteur la moto c´est rapidement développé vers un véhicule séparé de l´automobile et fit sortir des modèles de rêve de premier ordre.
Il y a des oubliés, des inoubliables, des classiques et des légendes.

La triste histoire des motos francaises

Malheureusement l´histoire de la moto française s´achevé assez rapidement après la deuxième guerre mondiale. Ils restent sur place encore de grosses cylindrées américaines et anglaises pour satisfaire les besoins d´après-guerre et le plan Pons oublia carrément la production de motos tout en qualifiant le producteurs de voitures en luxe (Hotchkiss) moyenne gamme (Citroën) Voisin devra fabriquer des voiturettes et Renault et Bugatti en tant d´avoir été collabos ne produiront rien au début. Ce plans Pons anéantira l´industrie de la moto française. Restent en mémoire les belles de Monet – Guyon, Rene-Gillet, Terrot, Ultima Motobecane et même Peugeot qui finira de produire des autocollants pour des scooters de Honda.

Vèlosolex garde encore une certaine autonomie jusqu´en 1988 ou la production s´arrêtera après un énorme succès avec plus de 5.000.000 de solex produits. Le Vélo sera aussi comme la 2CV la DS , le vin rouge et le pastis un stéréotype français qui colle jusqu´aujourd´hui à l´image de la France.

Les Moto anciennes – des rêves a deux roues provenant de partout du monde - Allemagne, Etats-Unis, Italie, Royaume-Uni

Horex la marque allemande avec le modèle monocylindre « Regina » est devenu en 1952 la moto la plus vendue dans le domaine cube 350cc. Une moto culte de Bad Homburg, qui ranima, pas moins dans les films BD « Werner », des années 80 certains de ces souvenirs. Avec la Horex Imperator une Moto à 500cc avec deux cylindres Horex essaya de prolonger le succès de la Regina dans les catégories supérieures, mais ne put atteindre au succès a long terme.

Basé sur la Horex alors l´ingénieur Friedel Münch développé après un court séjour dans le département d´essais et de courses de Horex son premier « Münch-spéciale », aussi appelé « Münch-Horex » qu´il optimisa pour ses propres engagements en course. Cela a été suivi par une inoubliable et légendaire la « Münch Mammut » qui obtiens en outre un moteur à quatre cylindres NSU. Jusque aujourd’hui elle est de plus en plus demandée et joue encore dans des films notamment « Mammuth » avec Gérard Depardieu.

A l´honneur de l'inoubliable Zündapp KS 601 sidecar « Elephant vert », est organisée depuis 1956 une fois par ans au milieu du plus profond hiver bavarois une rencontre des « Eléphants » avec une fréquentation tout à fait sable d´enthousiastes de l’Europe entière. Et il ya les grands, en particulier Harley Davidson, BMW et plusieurs marques italiennes, qui peuvent regardent sur une longue histoire d´évolution de tradition depuis le début du 20ème siècle et se font valoriser jusqu'à aujourd'hui à la fois dans le segment de la moto vintage et dans les classes modernes.

Et qui n'a connais pas le son caractéristique d´une Harley, qui sonne si puissamment des pots et qui fascine les amateurs de Harley du monde entier et à travers toutes les générations s´excitant au virus Flathead, Panhead, Sportster & Co. Si la Sportster de 1957, avec sa fonte grise de fer était encore en concurrence technologique directe au anglaises dites Norton, BSA ou Triumph, le culte Harley est maintenant fermement établie et poursuit sa stratégie de marketing dans le placement d'une structure de valeur notamment liberté, aventure et tradition.

BMW – le fabricant de la moto culte avec le statut unique parmi les motos classiques

Boxer ou Gummikuh – très allemand - ces deux termes sont étroitement associés à la marque BMW, la marque traditionnelle de moto allemande qui a produit des classiques dans un large éventail de types. En 1923 débuté la R23, à moteur boxer et arbre d'entraînement a cardan. Les modèles BMW de toutes les classes toujours le bienvenue en course vintage, en rallye et rassemblements de motos classiques et aussi dans les soi-disant courses vétérans la vieille série R et les équipages en side-car sont toujours trouves au départ. BMW est connue encore aujourd'hui pour la solidité et la fiabilité des motos.

La base de données complète de BMW permet également la recherche détaillée des données techniques des véhicules et crache sur l'entrée du numéro d'identification de la machine en cause, la date exacte de la production ainsi que de toutes les informations techniques importantes concernant la moto. Code de développement et le code de type donnent des informations précises à propos du type, de la série et du moteur.

Triumph, Harley et Norton - Les motos connu des grandes salles de cinéma et ce courses

C´est dans les années 50et 60 que se formait l´image des motos aujourd’hui classiques et qui leur approprièrent leur incontestable prestige. Ce fut l'apogée du cinéma et de la télévision, qui créèrent des légendes d´un jour au lendemain comme la fameuse Triumph Thunderbird dans « The Wild One » avec Marlon Brando, ou encore les fameux chopper d´Harley dans « Easy Rider » avec Peter Fonda et Jack Nicholson et Dennis Hopper. C´était aussi le temps de la grandes concurrence des repères techniques - la course de record du monde de speed en 1955 sur le lac de Bonneville dans l'Utah au Etats Unis nous a donné le triomphe magnifique de la Triumph Bonneville - affectueusement surnommé "Bonnie". Norton comme autre marque de tradition britannique pu également convaincre dans la classe des 350cc et gagnât jusqu’aujourd’hui plus de 40 fois la fameuse course « D´Isle of Man ».

Les Motos de courses classiques – les rêves italiens

En arrivant aux courses Motos s’ouvrent au chronographe émerveille toute la gamme des Motos italiennes. Giacomo Agostini a remporté depuis 1966 seuls 10 Champions du Monde sur MV Augusta, produite dans la ville italienne de Varese. La Ducati 750 Supersport avec l'arbre d'entraînement vertical et la forcé le contrôle DESMO unique a été produite dans les années 70 que le vrai réplique de la version course et fut plus tard élargi à une 900cc. Dans de nombreuses courses, les modèles de Bologne se sont ont montré inattaquable en design, puissance et performance. La marque Moto Guzzi fut aussi connue comme Moto de course. Sa percée était le "Aigle italien" en 1927 avec la victoire du Championnat d'Europe dans la catégorie des 500cc. Elle fut suivi par des classiques comme la Falcone, V7 Speciale, 850 GT, la V7 Californie « La moto de la police italienne" et le légendaire Le Mans. Jusque aujourd’hui les fans, amateurs et professionnels font le pèlerinage aux fameux marche de pièces détaches à Mandello del Lario, jadis le berceau de la V2 classique.

Motos classiques du Japon – les copieurs deviennent les maitres du marché

Pas de développeur de la première heure sont les marques et modèles japonais - encore indispensable au paysage actuel des motos. C´était Harley Davidson, qui construit un premier site de production et un large réseau de concessionnaires en 1924 au Japon pour fournir l'armée japonaise avec les machines de Milwaukee / Wisconsin. Avec la baisse du yen, les Japonais commencèrent à eux-mêmes de construire des machines moins coûteuses. La première Rikuo date de 1934 et était une copie exacte de la 750 V-Twin de Harley Davidson. Beaucoup d'autres devraient suivre. Soutenus par le gouvernement japonais des modèles européens furent importés et servirent comme « parrains » aux copies japonaises. BSA, Victoria, Indian, BMW et DKW reçurent des «modèles sœurs" japonais. Une réputation qui adhère aux motos japonaise jusque aujourd'hui. Come ca apparurent les marques Meguro, Lilas, Cabton, Marusho et Yamaha.

A la fin des années 1960, début des années 1970 les modelés japonais bouleversèrent le marché européen des motos et des courses et dévernirent des concurrents féroces aux marques européennes et américaines établis dans le marché. Notable classique et promu non seulement en Europe comme modèles cultes sont entre autres la Yamaha XT 500, Honda CB750, Kawasaki Z1 et Suzuki GS 750e.

Les Café Racer, la course de Isle of Man et autres Motos classiques des Individuels

Imaginez, vous devais jeter une pièce de monnaie dans le juke-box de votre café préférés et vous devez contourner un cercle de braquage et être de retour au café avant la fin de votre chanson – bienvenue dans le monde des Cafe Racer des marginaux! Les années 60 étaient sauvages et révolutionnaire, on vise l'originalité et l'individualisme et on ne laisse que peu au modèle original de série. Guidons abaissé, échappements ouverts et les repose-pieds place plus à l´arrière était la réponse individualiste aux produits de masse. La Moto devient un élément de distinction important et se trouve trafiqué dans tous ses possibilités. Surtout les Anglais marques Norton, BSA et Triumph ont été modifiés en suivant de près les machines de course de l'île de Man.

Plus tard, de nombreux fabricants bien connus tels que BMW et Benelli et Moto Guzzi reprirent la ligne stylistique des Cafe Racer et développèrent sur cette base de leurs modèles pour des séries spéciale, qui sont vendu comme des petits pains. Etre Motard - jadis comme aujourd'hui- combine une passion qui est difficile à expliquer uniquement avec le désir du vent au visage ou de la sensation de la vitesse. Liberté, aventure, la mobilité de l'individualisme - un conglomérat de concepts définit le Spleen de motards.

Il y a des clubs de motos de toutes les marques, qui organisent des réunions, des voyages motos conjoint. Un bon nombre des motards vont passer leur week-end à circuit de course à la chasse du meilleur temps par tour. Le DHM, comme d´autres institutions privées dans d´autres pays, est un point de contact important pour les amateurs de course des motos anciennes.